Nouveauté 2019 LabAB , successeur de DosA, offre des possibiités supplémentaires. Voir la page de présentation de LabAB

Utilisation de DosA



Simulation

Le bouton Définir ou le menu Simulation/Définir permettent de choisir les paramètres utilisés lors d'un calcul de simulation.

Les expériences simulables sont
Dans la fenêtre de choix des paramètres, indiquer le type d'expérience, les volumes et concentrations envisagés.
Les pKa et les noms des espèces acido-basiques peuvent être édités ou choisis dans la liste proposée.
Dans le cas de polyacides, spécifiez quelle est la forme acido-basique initialement introduite dans la solution à 'titrer' ou à 'diluer' en cochant la case correspondante.
Si la case 'Augmenter la précision' est cochée, le programme calcule plus de points : la dérivée et la détermination des inflexions sont plus précises. En revanche, les points étant très serrés, le tracé de la courbe en pointillés n'est pas disponible et l'utilisation du curseur peut être fastidieuse notamment au voisinage des points d'inflexion. Les versions 1 et 2 de DosA utilisaient toujours cette précision supérieure.
Si la case n'est pas cochée la courbe et surtout sa dérivée seront moins 'jolies' et plus proches d'un résultat expérimental. Le déplacement du curseur sera plus rapide car les points seront moins serrés.

Dans tous les calculs les concentrations sont utilisées à la place des activités.

Le bouton Calculer ou le menu Simulation/Calculer permettent ensuite de lancer le calcul et d'afficher la ou les courbes obtenues.



Sommaire



Saisie

On peut entrer des couples de coordonnées de points expérimentaux.
Trois possibilités sont offertes correspondant aux trois types d'expériences simulables sous DosA
On valide un couple de coordonnées en appuyant sur 'suivant '. Le nombre de couples saisis est affiché au fur et à mesure. On peut consulter les coordonnées des points saisis dans la boîte de sélection et supprimer un ou plusieurs couples à l'aide du bouton 'enlever'. Pour un dosage, il faut fournir au moins trois points pour que le programme accepte de tracer une courbe.

La dérivée est automatiquement calculée pour une courbe de dosage.

Pour bénéficier d'une interface de saisie plus conviviale, il est possible de saisir les données dans son tableur habituel, de les enregistrer au format texte avec l'extension 'txt' et de les importer sous DosA.


Sommaire



Importer

Le menu Fichier/Importer permet d'importer des fichiers de données au format texte, d'extension 'txt', à partir d'un tableur ou d'un logiciel comme Regressi ou Synchronie.
Le séparateur décimal (. ou ,)doit être le séparateur par défaut de Windows.

La première colonne doit contenir la grandeur qui sera portée en abscisse. Trois possibilités sont offertes correspondant aux trois types d'expériences simulablessimulation sous DosA


Selon les applications ayant généré le fichier texte, le séparateur de colonnes peut varier. La tabulation est la plus fréquente . Lotus 123 utilise des espaces. Choisissez le séparateur de colonnes adapté dans la fenêtre de dialogue.

Les fichiers obtenus à partir de logiciels d'EXAO comportent en général quelques lignes d'en-tête . Les fichiers texte générés par DosA en comportent une seule. Dans la fenêtre de dialogue (Données commençant ligne…) , spécifiez sur quelle ligne commencent les données numériques (lignes numérotées à partir de 1 correspondant à la première ligne d'en-tête)

La courbe dérivée est systématiquement calculée.

Les données importées peuvent être retravaillées pour lisser la courbe ou tracer des diagrammes de distribution.

Un fichier exporté à partir de DosA peut être réimporté. Seules les deux premières colonnes censées contenir l'abscisse et le pH seront lues, les autres peuvent être recalculées. Les données commencent ligne 2, le séparateur de colonnes est une tabulation.


Sommaire



Traitement de données expérimentales


Ce bouton, disponible seulement lorsque les données d'origine ont été saisies au clavier ou importées à partir d'un fichier texte, ouvre la fenêtre de traitement des données.
On peut lisser la courbe expérimentale en utilisant le panneau supérieur de la fenêtre de traitement des données. Il est vivement recommandé de rééchantillonner auparavant la courbe: ce rééchantillonnage consiste en l'ajout de points interpolés entre les points expérimentaux, pour obtenir un nombre total de points plus important permettant un meilleur lissage. Une fois l'option de rééchantillonnage choisie, on peut procéder au lissage en utilisant le bouton Lisser autant de fois que nécessaire pour obtenir un résultat satisfaisant. 'Annuler dernier' annule la dernière opération de lissage. 'Annuler tout' annule toutes les opérations de lissage.
Une fois la courbe rééchantillonnée et éventuellement lissée toutes les autres courbes (dérivée, diagramme de distribution) sont déterminées à partir de la nouvelle courbe.

Pour obtenir des diagramme de distribution utiliser le panneau inférieur de la fenêtre.
Pour pouvoir afficher les courbes donnant l'évolution des concentrations des espèces H3O+ et HO- , cocher la case [ H3O+ ]/[ HO-] et cliquer sur calculer.
Pour pouvoir afficher les courbes donnant l'évolution de la distribution en % entre les différentes formes acido-basiques : cocher 'formes acides et basiques', indiquer le ou les pKa dans les cases correspondantes, compléter (facultativement)sur la même ligne les cases jaune pâle avec la désignation de la forme acide et de la forme basique de chaque couple, et cliquer sur Calculer.



Sommaire



Affichage

Fenêtre 'pH' : Elle affiche la courbe pH=f(x) , x étant selon les cas le volume de solution titrante versée ('dosages'), la concentration ('dilution') en échelle logarithmique inverse, ou log Ca/Cb pour les mélanges acide/base conjuguée.
Pour les courbes de dosage, on peut cocher ou décocher la petite case 'Dérivée' dans la barre de gauche pour faire apparaître ou non la courbe dérivée .

Fenêtre Composition' : elle affiche les pourcentages des différentes espèces (ou dans le cas d'un dosage H3O+ / HO- les concentrations en hydronium et hydroxyde) en fonction de x comme ci-dessus. La courbe pH peut leur être superposée en cochant la case 'pH' dans la barre de gauche.

L'affichage 'Mosaïque' permet d'afficher ces deux fenêtres l'une sous l'autre






Sommaire



Curseur

On peut faire apparaître le curseur et les coordonnées du point où il se trouve
-dans la fenêtre pH : en cliquant sur un point de la courbe pH=f(x). Les valeurs de la dérivée ne sont pas données, en revanche le texte " proximité d'un point d'inflexion " s'affiche lorsqu'elle présente un extrémum, permettant par exemple de déterminer assez précisément un pH à l'équivalence
-dans la fenêtre 'composition' en cliquant sur un point de l'une des courbes
.
Une fois le curseur placé, on peut le déplacer le long des courbes avec les flèches situées sous les valeurs.

Le curseur n'est pas disponible en mode réseau ou lorsque les tangentes parallèles sont visibles. Il est alors remplacé par un pointeur: en cliquant sur un point quelconque du graphe on obtient ses coordonnées
Le curseur permet également de connaître approximativement la couleur qu'aurait un indicateur coloré dans la solution , pour la composition indiquée par le curseur, ainsi que les pourcentages des formes acide et basique de cet indicateur. le programme propose un choix de huits indicateurs colorés.




Sommaire



Tangentes parallèles

Lorsque la courbe provient de la simulation d'un titrage, de la saisie de données au clavier ou de l'importation d'un fichier texte, ce bouton est disponible.
Il permet d'obtenir le tracé de tangentes parallèles pour déterminer la position du point d'inflexion de la courbe. Cliquer sur le bouton et suivre les instructions qui apparaissent, à droite, dans une petite fenêtre.

Lorsque les données proviennent d'une expérience il est fortement conseillé de lisser la courbe avant de tracer les tangentes.
Lorsque les tangentes sont visibles le pointeur est activé mais le curseur est indisponible.
Les tangentes ne sont pas sauvegardées avec les données, mais elles sont imprimées ou copiées lorsque la courbe l'est.



Sommaire



Créer un réseau de courbe


(Seulement pour les courbes affichées dans la fenêtre pH)
Ce bouton permet de mettre la courbe en mémoire. Une boîte de dialogue demandant le nom à donner à la courbe apparaît : ce nom servira de légende pour la courbe lors de l'affichageaffres de toutes les courbes mises en mémoire.
Attention, le programme présume que les courbes mémorisées sont compatibles entre elles (mêmes grandeurs sur les axes) et utilisent notamment les mêmes échelles d'axe que la dernière courbe tracée : c'est à l'utilisateur d'y veiller !



Affiche toutes les courbes mémorisées . Dans la petite fenêtre qui s'ouvre à droite s'inscrivent les noms de toutes les courbes. On peut masquer momentanément une ou plusieurs courbes en décochant la case jouxtant le nom de la courbe. Le bouton Supprimer permet d'effacer définitivement de la mémoire la courbe sélectionnée (attention, c'est irréversible !).

La couleur et le marquage des courbes peuvent être modifiés mais uniquement à l'aide du bouton correspondant et non en cliquant sur le graphe.

Le curseur n'est pas accessible. Il est remplacé par le pointeur: on obtient les coordonnées d'un point quelconque du graphe en le cliquant.

Lorsqu'on affiche le réseau, une boîte de dialogue apparaît demandant si la courbe actuelle doit être conservée. Si on a déjà mis cette courbe en mémoire ou que l'on ne souhaite pas l'incorporer au réseau, il faut répondre non. Si on souhaite l'incorporer au réseau, répondre 'oui' et donner un nom à la courbe comme décrit ici


Pour supprimer seulement certaines des courbes mémorisées ou les masquer provisoirement voir la rubrique 'Afficher et modifier un réseau de courbes'


Efface toutes les courbes mises en mémoire.

Attention : si on ouvre un fichier *.phd contenant un réseau de courbes, elles remplacent les courbes précédemment mémorisées. Une boîte de dialogue apparaît donc pour demander confirmation de ce remplacement.





Sommaire


Ajouter une ligne de texte

Cliquer sur ce bouton puis sur le graphe à l'endroit souhaité, entrer la ligne de texte dans la boîte de dialogue .
Le texte peut ensuite être déplacé en le faisant glisser à l'aide de la souris, bouton gauche enfoncé.
La couleur, la police et la taille des caractères d'un texte de commentaire peuvent être modifiés en cliquant sur le texte avec le bouton de droite de la souris, puis en choisissant 'Couleur/style/police'. Seuls la couleur et la taille des commentaires, et non la police de caractère, sont enregistrées lors de la sauvegarde d'une courbe.
En mode réseau ou lorsque les tangentes parallèles sont visibles on ne peut pas accéder à la mise en forme des textes, ni les déplacer. Dans ce dernier cas on peut toutefois désactiver momentanémant l'affichage des tangentes en décochant la case 'visible' dans la fenêtre 'tracé des tangentes', afin d'effectuer les modifications souhaitées sur les textes.

Un texte de commentaires peut être effacé en cliquant dessus avec le bouton droit de la souris, puis en choisissant supprimer.
Pour supprimer tous les textes d'un graphique utiliser ce bouton






Sommaire



Couleur et marqueurs des courbes


Ce bouton ouvre une fenêtre de dialogue permettant de personnaliser l'apparence des graphes. On peut également ouvrir cette fenêtre en cliquant sur le fond du graphique avec le bouton de droite de la souris, sauf en mode réseau ou lorsque les tangentes parallèles sont visibles
On peut choisir la couleur d'affichage et le marqueur de chacune des courbes visibles à l'écran, personnaliser le quadrillage du graphe et les couleurs des différents éléments.
L'ensemble des couleurs peut être sauvegardé et réimporté : on peut par exemple définir un jeu de couleur adapté pour la rétroprojection , que l'on chargera lorsque nécessaire.





Sommaire



Enregistrer un fichier


Ce bouton ou le menu Fichier / enregistrer permet d'enregistrer les courbes courantes dans un fichier au format spécifique DosA d'extension 'phd'.
Tous les types de courbe (simulée, saisie, importée, réseau) peuvent être sauvegardés. Dans tous les cas à l'exception du réseau de courbes, les contenus des deux fenêtres pH et compositionaffichage sont enregistrés simultanément.
Les textes ajoutés en commentaires sont également sauvegardés.

Les fichiers peuvent être réouverts par le menu Fichier/Ouvrir. Si le format du fichier est incorrect un message d'erreur apparaît.




Sommaire


Exporter

Les valeurs peuvent être exportées sous forme d'un tableau de données au format texte d'extension 'txt'. Les données, utilisant le séparateur décimal courant de Windows, sont organisées en colonnes, séparées par une tabulation. La première ligne contient les titres des colonnes. On peut choisir d'exporter les pH, la dérivée, les compositions. Le tableau de données peut être ouvert à partir d'un tableur, en indiquant le format texte.
On peut réimporter dans DosA un fichier exporté. Seules les deux premières colonnes censées contenir l'abscisse et le pH seront lues, les autres peuvent être recalculées (voir Importerimporter). Les données commencent ligne 2.
Pour exporter les graphes au format image, voir copier








Sommaire


Exporter les graphes comme image


Les graphes peuvent être exportés sous trois formats: bitmap, métafichier évolué et jpeg.
L'exportation peut se faire par l'intermédiaire du presse-papier (sauf pour le format JPEG) ou bien vers un fichier.
Lors d'une exportation au format métafichier, les dimensions peuvent être adaptées de sorte que les graduations des axes correspondent à un nombre entier de demi-millimètres.
On peut ainsi inclure dans le texte d'un devoir le graphe avec une échelle facile à exploiter, en important dans le traitement de texte le métafichier avec sa taille d'origine.
Lors d'une exportation au format bitmap, jpeg ou métafichier sans mise à l'échelle, les dimensions du graphe sont celles qu'il a à l'écran, en pixels.





Sommaire


Imprimer un graphique


Imprime le graphe contenu dans la fenêtre propriétaire du bouton (pH ou composition) sur imprimante graphique .
Deux fenêtres de dialogue apparaîtront successivement : la première permet de choisir l'imprimante et ses propriétés (orientation , qualité).
La seconde permet de choisir si le graphe doit être imprimé tel qu'il apparaît à l'écran, ou bien être mis à l'échelle de façon à ce que les graduations de ses axes correspondent à un nombre entier de demi-millimètres. En fonction des échelles choisies les dimensions totales du graphe s'affichent pour qu'on puisse contrôler qu'il ne soit pas plus grand que le support d'impression.
L'impression avec mise à l'échelle ne fonctionne pour l'instant pas sur certaines imprimantes (constaté sur deux modèles d'imprimantes laser )